dimanche 30 janvier 2011

Planche originale Conan The Barbarian #30 page 14 par John Buscema (1973)

Conan The Barbarian N°30 page 14 par John Buscema (1973)

C'est connu John Buscema, pour être pourtant l'un des plus grands dessinateurs du genre, n'était pas un fan de comics. Bien au contraire ! Dans un entretien avec le fameux scénariste et éditeur Roy Thomas réalisé en 2000 à New York à l'occasion d'une "Comic Book Convention" (parue dans le magazine Alter Ego Vol 3 #13), il précise même qu'il n'a gardé aucun des comics qu'il a dessinés à l'exception de quelques rares Conan.
Outre le fait qu'il n'aimait guère les super héros, il donne comme raison que ses planches ayant été encrées par d'autres, il ne reconnaissait plus son travail. (Les seuls comics qu'il conservait sont ceux qu'il avait encrés lui-même et qui ne contenaient aucun super héros. Conan donc !)
Il explique son attrait pour cette série par le fait qu'il s'agissait de quelque chose qu'il n'avait jamais fait auparavant et, aussi, parce que Conan lui laissait entière liberté pour créer tout un univers, depuis les bâtiments jusqu'aux vêtements (il détestait dessiner des automobiles et des grattes-ciels et, d'une façon générale, tout ce qui est mécanique!). Buscema était aussi un fan des livres de Robert E Howard, créateur du célèbre barbare dans les années 30.
Peu d'encreurs trouvent grâce à ses yeux. Parmi ceux-ci, il cite Frank Giacoia et le célèbre Tom Palmer dont il dit "Il suivait exactement mes dessins. C'est ce que j'aime chez un encreur. S'il suit mon travail, je suis content."
Même le grand Joe Sinnott ne le satisfait pas. Trop marqué par le travail de Jack Kirby, il avait tendance à adoucir le travail de Big John.
Quant aux encreurs de Conan, il n'est guère tendre avec eux. Il accuse même le plus fameux d'entre eux, Alfredo Alcala, d'avoir tout simplement "détruit mes dessins".
Il regretta par la suite de ne pas en avoir encré plus d'épisodes de Conan, expliquant, qu'à l'époque, il était obnubilé par la nécessité de produire toujours plus.
La planche présentée ici est encrée par Ernie Chan, un encreur indissociable de Buscema et du Cimmérien. C'est la page 14 du numéro 30 du magazine Conan The Barbarian, adapté du récit "La main de Nergal" de Robert E Howard et Lin Carter. Elle date de 1973, c'est donc seulement la 6ème aventure du Cimmérien dessinée par John Buscema après le départ de Barry Smith cette même année. A cette époque, l'encrage de Chan (crédité sous le nom de Ernie CHUA !), en apprentissage, était plus soigné et respectueux du dessin de John Buscema, que ce ne sera le cas quelques années plus tard où son style devient plus "épais" et immédiatement identifiable. Précisons que Chan, aux Etats Unis au moins, reste l'un des encreurs (et dessinateurs) les plus appréciés de Conan, comme en témoigne sa longévité sur le titre Savage Sword of Conan.
La double signature de Roy Thomas et Ernie Chan donne à cette planche de l'âge de Bronze du comic (et de l'âge d'or du Cimmérien !) une valeur particulière !
Just a piece of legend !