samedi 1 septembre 2012

STEVE EPTING et AL WILLIAMSON

Il faut se méfier de Steve Epting ! Cet homme a non seulement tué Captain America, mais il a récidivé en éteignant la flamme de la Torche Humaine. Il a donc réussi là où Red Skull et Doctor Doom, pour ne citer qu'eux, n'ont pas réussi en plusieurs décennies d'aventures épiques !
Rien pourtant ne prédestinait cet homme à une carrière d'assassin de super-héros !
Steve Epting a commencé à travailler en 1989 pour l’éditeur indépendant, First Comics.
Début 1991, First Comics ayant disparu du paysage éditorial, Epting envoie des offres de services à divers éditeurs. Il trouve rapidement du travail chez Marvel Comics. Embauché pour réaliser la moitié des épisodes d’un arc bimensuel en six parties de The Avengers, il dessine finalement cinq des six numéros. Il devient peu après le dessinateur attitré de la série. Avec le scénariste Bob Harras et l'encreur Tom Palmer il réalise un long run (#343 à #375) qui marquera les esprits et divisera les fans (Si les dessins d’Epting furent plutôt bien accueillis, les histoires furent quant à elles jugées trop sombres)

Après avoir quitté Avengers en 1994, Epting passe quelques années à travailler sur les X-men. Il fait ensuite un bref passage sur la série X-Factor, mais se concentre surtout sur des annuals, des épisodes spéciaux, et des mini séries. Un avant-goût de mise au placard...
Vers la fin des années 90, Epting quitte Marvel pour rejoindre DC Comics, pour travailler sur la série Aquaman, aux côtés de Dan Jurgens. La série n'ayant pas eu le succès escompté, il repasse chez Marvel à l’occasion de deux numéros de la série Avengers mais, surtout, travaille pour Crossgen Comics.
2004 voit le grand retour de Steve Epting dans le giron Marvel. Et pas n'importe quel retour puisque c’est sur la série Captain America avec Ed Brubaker qu’il œuvre. Cette série est à la fois un succès critique et commercial. C'est Steve Epting qui a eu l’insigne honneur d’être celui qui tua Steve Rogers, dans Captain America #25. Les deux auteurs réussirent ensuite le pari de faire tenir la série sans son héros originel, dans des aventures où se mélangent super-héros, espionnage et série noire.
Les deux compères se retrouvent en 2009 pour Marvels Project qui plonge le lecteur dans une version remaniée des origines des premiers super-héros. Nous retrouvons ainsi, en pleine seconde guerre mondiale, les personnages qui ont façonné l'Age d'Or du comic : Namor, la Torche Humaine, Nick Fury, Captain America, Bucky et leur ennemi de toujours, Crane Rouge.

Toujours en 2009, Epting rejoint Jonathan Hickman sur Fantastic Four dont le point culminant sera la mort de Johnny Storm, The Human Torch, dans le numéro 587. Il dessinera ensuite les premiers épisodes de la nouvelle team (avec spider-man) rebaptisée FF pour Future Foundation.
La page présentée ici (Marvel Universe #1 story page 24 de 1998) et un beau résumé du talent de Steve Epting. Son sens de la composition et du storytelling, son trait précis et élégant, de facture classique, y font merveille. Elle est encrée par l'immense et mythique Al Williamson mort en 2010, auquel Epting voue une profonde admiration (il n'est pas le seul !).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire