jeudi 19 février 2015

Cover : Superman "Past and Future" par Carlos Pacheco et Jésus Mérino (2008)



Superman crucifié entre passé et futur par Carlos Pacheco et Jésus Mérino

J'ai découvert Carlos Pacheco en lisant Arrowsmith. Découverte par hasard, cette mini série a été une vraie claque pour moi. Ou plus exactement un gros coup de coeur.  Un dessin classique mais inventif, au service d'une superbe histoire de Fantasy sur fond de première guerre mondiale. C'est intelligent, beau et émouvant.
Carlos Pacheco est un dessinateur et dessinateur espagnol autodidacte. Il s'est inspiré du travail d'artistes tels que Neal Adams, John Buscema, Gil Kane ou George Perez (y'a pire comme influences et ça explique sans doute mon attirance pour son travail).C'est également un homme sympathique et abordable comme j'ai pu m'en rendre compte lors d'une convention à Paris, il y a quelques années.
Avec son compère Jesus Merino à l'encrage, ils ont signé de superbes pages de Avengers For Ever, Superman Camelot Falls,  FF. Il semble pourtant que le bonhomme ne souhaite plus que son travail soit encré. Les planches actuellement disponibles à la vente sont donc de son seul
crayon. Parce que Merino est passé au dessin ? Je l'ignore.
Carlos a commencé à être connu à la fin des années 90 avec Avengers Forever. On le retrouve au début des années 2000 sur des titres comme X-Men, Fantastic Four ou Inhumans comme scénariste. Il passe ensuite chez DC où il illustre donc le sublime Arrowsmith avec Busiek au scénario, puis Superman, The Flash, JSA/JLA, Superman/Batman etc. Il revient chez Marvel où on le voit sur Uncanny X-Men, Ultimate Comics: Avengers. Pacheco est également l'un des artistes qui a travaillé sur la série the Age of Ultron. En collaboration avec le scénariste Rick Remender il a succédé à John Romita Jr sur Captain America. On a aussi pu, plus récemment, le voir sur le numéro 1 de Agents of SHIELD inspiré par la série TV, elle-même inspirée des films Marvel.
La couverture présentée ici est celle de "Superman Past and Future" une compilation d'histoires des années 40 à 80 dessinées par des gens aussi divers que John Sikela, George Papp, Curt Swan, Al Plastino, ou Keith Pollard. Carlos Pacheco en a signé la couverture avec Merino.



Il est amusant de comparer la version originale (N&B puis mise en couleurs) et la version éditée. L'expression du visage de Superman, quasi christique sur la planche originale et sa version colorisée a été remplacée par une expression totalement différente, plus volontaire, décidé. Un visage plus typiquement américain quoi : menton en avant, maxillaires tendus et regard bovin !


Superman le super-héros par excellence peut-il souffrir ? En a t-il le droit ? A cette question l'éditeur DC, a clairement répondu "non" !